Site de l'Université | English version
Année académique 2014-2015Données en date du : 1/11/2014
Version 2013-2014
SOCI0111-1  Sociologie de la critique sociale

Durée :  45h Th
Nombre de crédits :  
Master en sociologie, à finalité approfondie, 1re année6
Master en sociologie, à finalité didactique, 1re année6
Master en sociologie, à finalité spécialisée en immigration studies, 1re année6
Master en sociologie, à finalité spécialisée en migrations, monde arabo-musulmans et diversité culturelle, 1re année6
Master en sciences du travail, à finalité spécialisée, 1re année3
Master en sociologie et anthropologie6
Master en sciences du travail3
Nom du professeur :  Mohamed Nachi
Langue(s) du cours :  
Langue française
Contenus du cours :  
Critique sociale et sécularisme en Occident et ailleurs
La critique est-elle sécularisée ? La sécularisation est-elle une condition pour le développement de la critique ? Quels sont les liens entre critique sociale et sécularisation ?
Pour répondre à ces questions, il convient de commencer par expliciter ce que l'on entend par « critique sociale » et par « sécularisme », c'est-à-dire de déconstruire les deux concepts pour saisir leurs différentes significations.
Ainsi, ce cours sera d'abord l'occasion de revenir sur les conditions de possibilité de la critique et sur le contexte dans quel est née la critique sociale. On s'interrogera notamment sur ses justifications ainsi que sur ses appuis normatifs et ses fondements culturels et politiques ?
Par ailleurs, qu'en est-il du sécularisme ? Peut-il être compris indépendamment de son développement en Occident mais aussi de ses origines chrétiennes ? Les motivations initiales du sécularisme dans les sociétés occidentales étaient diverses et variées : établir une séparation entre le religieux et le politique, régler raisonnablement les conflits religieux, apporter une réponse à la persécution des minorités religieuses, ethniques, etc. Cependant, dans les faits, le sécularisme remplit-il véritablement toutes ces fonctions ? Les fonctions du sécularisme sont-elles toujours une réponse adéquate aux défis auxquels doivent faire face les sociétés contemporaines, occidentales et non-occidentales ?
Par ailleurs, comment penser la critique sociale et le sécularisme dans des contextes non-occidentaux, comme les sociétés islamiques - la Turquie, la Tunisie, etc. - ou l'Inde et l'Afrique ? Comment l'envisager dans une perspective postcoloniale ?
Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) du cours :  
Partant des concepts de critique sociale et de sécularisme, le cours vise à initier une réflexion sociologique comparative sur la variété des formes de critique sociale et les processus de sécularisation dont elles sont l'expression dans les sociétés occidentales et non-occidentales. Se présentant sous la forme d'un séminaire, le cours doit aussi aider les étudiants à développer leur esprit d'analyse et de synthèse, à la fois pour la préparation des exposés et pour créer une dynamique d'échanges et de discussions.
Prérequis et corequis / Modules de cours optionnels recommandés :  
Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement :  
Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance) :  
Enseignement interactif. Deux premières séances consacrées à une présentation générale de la problématique par l'enseignant. Ensuite, exposés des étudiants (éventuellement préparés en groupe) suivis d'une discussion. Une participation active des étudiants est donc nécessaire.
Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours :  
Une bibliographie, des textes scientifiques et des documents seront remis aux étudiants. Une liste des thèmes des exposés sera également fournie à la première séance, mais les étudiants auront la possibilité de proposer d'autres sujets, à condition qu'ils soient en rapport direct avec la problématique du cours. Le programme des exposés sera établi en collaboration avec les étudiants dès la première séance.
Lors de chaque séance, les étudiants chargés de préparer un exposé devront fournir une version écrite de leur texte au professeur et aux autres étudiants.
Modalités d'évaluation et critères :  
- Exposé : 1/3 de la cote
- Examen final oral : 2/3 de la cote
Stage(s) :  
Remarques organisationnelles :  
Contacts :  
Enseignant: M. NACHI - tél : +32 4 3663607 - B.31 - bureau 0/48 - email : m.nachi@ulg.ac.be Secrétariat: Mme M. SALERNO - Tél.: 04/366.31.61



Accueil

Bacheliers, masters, masters complémentaires et agrégations

Formations continues

Doctorat

Recherche par enseignant

Recherche par cours

Administration de l'Enseignement et des Etudiants - Responsable de l'information : Monique Marcourt, Direction générale à l'Enseignement et à la Formation - Réalisation SEGI