Programme des cours 2016-2017
ATTENTION : version 2015-2016 de l'engagement pédagogique
SOCI0568-1  
Sociologie
Durée :
45h Th
Nombre de crédits :
Bachelier en sciences humaines et sociales6
Bachelier en sociologie et anthropologie6
Master en sociologie et anthropologie6
Bachelier en langues et lettres anciennes, orientation classiques5
Bachelier en information et communication5
Bachelier en langues et lettres modernes, orientation germaniques5
Bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation générale5
Bachelier en histoire5
Bachelier en langues et lettres modernes, orientation générale5
Bachelier en histoire de l'art et archéologie, orientation musicologie5
Bachelier en langues et lettres anciennes, orientation orientales5
Bachelier en philosophie5
Bachelier en langues et lettres françaises et romanes, orientation générale5
Nom du professeur :
Mohamed Nachi
Langue(s) du cours :
Langue française
Organisation et évaluation :
Enseignement au premier quadrimestre, examen en janvier
Unités d'enseignement prérequises et corequises :
Les unités prérequises ou corequises sont présentées au sein de chaque programme
Contenus du cours :
Le cours de sociologie (45h, 6 crédits) inscrit au programme de la première année du bachelier en sociologie et anthropologie et du bachelier en sciences humaines et sociales, a pour objectifs de poser les bases du raisonnement sociologique et d'introduire les étudiants aux grands paradigmes théoriques.
Le cours de sociologie est associé au cours de « Questions complémentaires de sociologie » (30h+30h, 6 crédits), dans l'objectif d'amener les étudiants à porter un « autre » regard sur la réalité sociale quotidienne. Les étudiants seront ainsi amenés à exercer leur capacité d'observation et leur esprit critique sur des questions d'actualité et des faits tirés de la vie quotidienne. Ils seront ainsi amenés à adopter et à cultiver une méfiance méthodique à l'égard des propositions de bon sens, des idées toutes faites, d'une vulgate socio-psychologique ou d'affirmations idéologiques.
Acquis d'apprentissage (objectifs d'apprentissage) du cours :
Le cours vise à développer les compétences suivantes :
1. la capacité à extraire une information factuelle de textes journalistiques,      de témoignages ou d'autres traces manuscrites ;
2. la capacité à déterminer le caractère sociologique d'une analyse      de phénomènes sociaux ;
3. la capacité à prendre distance vis-à-vis de propositions du sens      commun qui se présentant sous la forme d'évidences, de prénotions, de      convictions, etc. ;
4. la capacité à questionner un fait de société en mobilisant les      outils théoriques abordés durant les séances du cours et repris dans le      support écrit.
5. Pour l'année académique 2015-2016, le fait de société envisagé est la question de la souffrance au travail.
 
 
Savoirs et compétences prérequis :
Néant
Activités d'apprentissage prévues et méthodes d'enseignement :
Les séances de cours s'appuient sur un syllabus mis à disposition des étudiants. Ce syllabus est disponible aux Presses de l'Université de Liège au Sart-Tilman.
Les séances de cours seront consacrées à la présentation et à l'analyse :
-          de grandes traditions sociologiques (française, allemande et américaine) ;
-          des concepts fondamentaux développés par les auteurs retenus (Marx, Durkheim, Weber, Thomas, Blumer) ;
-          des conditions historiques de naissance de ces grandes traditions sociologiques ;
-          de cas concrets, d'expériences vécues ou de témoignages portant sur des situations de souffrance au travail.
La présentation et l'analyse de ces cas concrets seront l'occasion d'une mise à l'épreuve des approches théoriques développées au cours.
Une séance de cours sera consacrée à la projection du film « Un jour deux nuits » des frères Dardenne. Cette projection sera complétée par un dossier de presse reprenant des articles consacrés à la question de la souffrance au travail. La séance de cours qui suivra sera consacrée à l'analyse du film et des documents en prenant appui sur l'une des trois approches théoriques développées au cours (Durkheim, Weber et Thomas).
A l'issue de ces deux séances (projection et analyse des supports : film et dossier), chaque étudiant rédigera une note de synthèse consacrée à une analyse sociologique du fait étudié (la souffrance au travail) en s'appuyant sur certains des concepts fondamentaux développés par l'un des trois auteurs précités.
Ces travaux individuels seront corrigés et évalués (voir « modalités d'évaluation et critères »). Un feedback collectif sera transmis aux étudiants. Les étudiants qui auront rencontré des difficultés graves dans ce travail seront invités à prendre rendez-vous avec l'enseignant en charge du cours.
Mode d'enseignement (présentiel ; enseignement à distance) :
Exposés magistraux ; analyse de cas, corrections des réponses et feedback collectif lors des séances du cours. La présence des étudiants est nécessaire, compte tenu de la démarche mise en œuvre. Néanmoins, les supports ont été conçus afin de faciliter ou de soutenir un apprentissage à distance.
Lectures recommandées ou obligatoires et notes de cours :
Un syllabus et un dossier de lectures seront mis à disposition des étudiants.
Modalités d'évaluation et critères :
La prestation de chaque étudiant sera évaluée sur base d'une note de 100 pts répartis comme suit.
Sur 20 pts : rédaction de la note de synthèse.
Seront pris en considération dans l'évaluation de la note de synthèse, par ordre décroissant d'importance :
1. la maîtrise des contenus (faire un usage correct des concepts sociologiques) ;
2. la cohérence et l'articulation des idées développées ;
3. la qualité de l'argumentation du choix des concepts mobilisés (en d'autres termes, l'étudiant explique clairement pourquoi il a choisi tel ou tel concept) ;
4. les aspects formels (orthographe, syntaxe, soin dans la mise en page, etc.).
 
La note de synthèse ne devra pas excéder 3 pages (interligne 1.5 ; caractère 11).
 
Sur 80 pts : une interrogation écrite.
Seront pris en considération dans l'évaluation de l'interrogation écrite, par ordre décroissant d'importance :
1. la maîtrise des contenus, la précision dans les références aux auteurs (rendre à César ce qui est à César !) ;
2. l'intégration des différentes notions utilisées dans la réponse (l'évaluation sera plus favorable si l'étudiant a procédé à une articulation des différentes notions, plutôt qu'à une succession de constats sans lien apparent) ;
3. la finesse et l'originalité de l'analyse présentée.
 
Stage(s) :
Remarques organisationnelles :
Contacts :
Enseignant :
M. NACHI - Bureau 0/48 - Tél.: 04/366.36.07
E-mail: M.Nachi@ulg.ac.be
Secrétariat : Mme M. SALERNO - Tél: 04/366.31.61
Notes en ligne :
Feedback du travail personnel
Feedback du travail personnel: La souffrance au travail